Concours commun : bonne chance aux candidats et… à bientôt!

Le concours qui va avoir lieu vendredi est très sélectif. Cette barrière, loin de sélectionner les « meilleurs », est bien trop souvent une sélection sociale qui perpétue un système à deux vitesses. C’est l’occasion de rappeler que la valeur d’un diplôme c’est d’abord la qualité des enseignements, des conditions d’études et de la pédagogie. Il est aussi absurde de prôner la sélection que de proposer de faire des tests de QI : on ne doit évaluer que l’acquisition des connaissances, pas une capacité a priori.

L’UNEF se bat notamment pour que le concours ne soit pas un moyen pour les IEP de dégager des marges de manœuvre financières sur le dos des étudiants. Aujourd’hui, les 6 IEP du concours commun réalisent chacun une plus value sur le concours de près de 200 000 euros! Nous réclamons donc à tout le moins une baisse des frais de concours et (pourquoi pas?) la gratuité, car la sélection et les frais d’inscription sont déjà une barrière insupportable sans avoir à en rajouter!

Le concours est aussi l’occasion de faire le point sur les évolutions qui touchent les IEP. L’accès, déjà restreint du fait du concours, est rendu de plus en plus difficile. L’augmentation des frais d’inscription est une réalité qui touche de plus en plus d’IEP du fait du désengagement de l’Etat. De même, les projets de passage aux frais progressifs dans plusieurs IEP, en plus de nier l’autonomie des étudiants en les condamnant à rester dépendants de leurs parents pour toute la durée de leurs études, ne répondent pas au problème qui se pose aujourd’hui. Ce type de mesure accentue la sélection sociale car face à deux dossier, un IEP qui manque de moyens risquera de retenir le candidat qui lui apportera le plus d’argent, car s’il ne le fait pas il devra augmenter une nouvelle fois ses frais d’inscription. Le problème finalement n’est autre que le désengagement chronique de l’Etat, qui n’alloue pas plus aux IEP qu’aux universités les moyens de fonctionner.

En réclamant la gratuité des concours, en se battant pour qu’ils soient regroupés, mais aussi dans chaque IEP pour assurer de meilleures conditions d’études, l’UNEF se bat au quotidien pour défendre les intérêts des étudiants et permettre au plus grand nombre de venir étudier. En adhérant, vous nous donnerez les moyens de peser pour que les évolutions que subissent les IEP ne se fassent pas dans le mauvais sens!


Bon courage à ceux qui passent le concours… et où qu’ils soient l’année prochaine : à bientôt !

Ce contenu a été publié dans IEP par lille. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Couldn't connect to server: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known (0)