Résultats de la consultation de l’UNEF sur la pédagogie : les étudiants soutiennent majoritairement les propositions de l’UNEF

Les résultats de la consultation sont sans appel : les propositions de l’UNEF obtiennent toutes un soutien très majoritaire. Toutes nos propositions recueillent plus de 80% des votes. Il est donc très clair que ces propositions devront être intégrées dans le nouveau règlement des études.

Il est intéressant de constater que c’est la proposition portant sur les masters qui recueille le plus de voix, ce qui montre la volonté des étudiants de contester ce point de la réforme des masters. Ainsi, permettre de s’engager dans un cursus de recherche relève bien d’une volonté commune des étudiants de l’IEP…

proposition 1 : compensation annuelle des notes à 10/20
Trop de gens vont aux rattrapages sans que cela soit justifié par un niveau trop faible. La règle doit être simple : si on a la moyenne, on valide son année !
Pour 219 (80,21%), contre 56 (19,79%)

proposition 2 : le contrôle continu doit représenter la moitié de la note dans toutes les années
Ce n’est aujourd’hui pas le cas en première année, le contrôle continu ne représentant qu’un tiers de la note globale.
Pour 236 (86,45%), contre 37 (13,55%)

proposition 3 : prévoir une session d’examen exceptionnelle en cas d’absence justifiée aux examens
Toute absence justifiée pourra faire l’objet d’un rattrapage extraordinaire avant la 2e session, comme pratiqué dans d’autres IEP (Grenoble)
Pour 251 (91,94%), contre 22 (8,06%)

proposition 4 : prise en compte de la note de première session pour le classement de deuxième année
Actuellement, aller au rattrapage en première année veut dire être classé derrière tous ceux qui n’y sont pas, même si leur moyenne est moins bonne.
Pour 229 (83,88%), contre 44 (16,12%)

proposition 5 : cadrage des modalités de contrôle de connaissance (type d’épreuve, barème…)
Le cadrage actuel n’est pas suffisant et conduit à des épreuves parfois farfelues.
Pour 248 (90,84%), contre 25 (9,16%)

proposition 6 : mettre en place des aménagements pour pouvoir s’engager dans un cursus de recherche en 4A
En l’état, la réforme des masters ne le permet pas, les étudiants étant obligés de faire un double master
Pour 254 (93,04%), contre 19 (6,96%)

Nous nous engageons à faire valoir ces propositions lors de la négociation du règlement des études!

Ce contenu a été publié dans IEP par lille. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Couldn't connect to server: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known (0)